16:57 - 13 °C

Fête Nationale du 19 novembre

C'est le jour le plus important de l'année, pour les Monégasques. Les cérémonies commencent, le matin, par une messe solennelle d'actions de grâce et un Te Deum à la cathédrale de Monaco, en présence de tous les notables de la principauté, car le catholicisme y est la religion d'Etat. Puis la famille princière assiste à une remise de décorations dans la Cour d'honneur du Palais, suivie d'une revue des troupes. Les monégasques sont nombreux à se rassembler pour célébrer leur identité et témoigner de leur fidélité au prince.

A l'origine, le jour de la Fête Nationale variait en fonction du prénom du prince souverain. Sous Charles III, qui régna de 1857 à 1890, elle était fixée au 4 novembre, parce que c'était le jour de la Saint Charles. Quand le prince Albert 1er lui a succédé, elle a été déplacée au 15 novembre, jour de la Saint Albert. La Saint Rainier étant célébrée le 19 novembre, c'est la date qui fut retenue lors de l'avènement de Rainier III, et l'on aurait logiquement du revenir au 15 novembre, en 2005, quand le Prince Albert II est monté sur le trône. Mais le nouveau prince a voulu mettre fin à cette mobilité. Il a décidé de maintenir la date du 19 novembre en souvenir de son père.

La fête nationale n'en reste pas moins vécue, avant tout, comme la fête du Prince, c'est-à-dire de l'héritier de la plus ancienne dynastie régnante du monde. Les Grimaldi sont en effet les maîtres du Rocher depuis 1297, et ils ont su préserver son indépendance, au fil des siècles, en dépit de tous les bouleversements de la carte de l'Europe, à l'exception d'une courte période (sous le Premier Empire) où il fut rattaché à la France. La principauté a d'ailleurs été reconnue par l'Organisation des Nations-Unies, qui lui a accordé un siège.

Inscrivez-vous à la newsletter


Manifestations à Monaco